Panier

🔥 SOLDES : -15% MAINTENANT AVEC LE CODE SOLDES15

Comment vermifuger un chat?

Maintenir la bonne santé du chat n’est pas une tâche toujours facile. En plus des vaccins obligatoires, il faut également vermifuger fréquemment cet animal. Cela non seulement dans le but de le protéger de différentes maladies dangereuses, mais aussi afin de préserver les humains qui l’entourent. En effet, certains de ses parasites internes se transmettent à l’homme.

Cependant, c’est la première fois que vous accueillez un chat et vous ne savez pas comment faire ? Découvrez avec nous toutes les raisons pour lesquelles le vermifuge pour chat est essentiel, quand et à quelle fréquence la réaliser, quels types de vermifuges sont adaptés à vos animaux de compagnie et comment lui administrer le produit.

Un vétérinaire en blouse bordeaux qui administre un vermifuge à un chat rayé gris et blanc
Le vétérinaire est habitué à administrer le vermifuge aux chats en cas de doute.

Des parasites internes et des troubles sanitaires

Comme chez les humains, tous les parasites internes ne sont pas nuisibles aux chats. Il faut toutefois en supprimer certains qui engendrent des troubles sanitaires parfois graves. Nous vous proposons alors de consulter ci-après la liste des vers ronds et plats dangereux pour l’animal.

Le ténia

C’est l’une des contaminations les plus fréquentes et parfois même les plus à craindre, car elle se transmet à l’homme. On reconnaît ces vers par leur forme plate et leur localisation dans l’intestin grêle. Différents signes permettent de diagnostiquer l’infestation:

  • Perte de poids
  • Présences de segments de vers dans les selles
  • Irritation de l’anus entraînant un léchage fréquent de cette zone
  • Des chatons qui grandissent lentement   

Les vers digestifs

Parmi les plus dangereux pour le chat, on distingue les ascaris et le Dipylidium que l’on retrouve dans le tube digestif. Les premiers dévorent les nutriments utiles à l’animal comme le glucose, le calcium ou les oligo-éléments. Le contaminé voit alors sa croissance retardée, s’il s’agit d’un chaton, et est sujet à différents troubles digestifs à savoir des vomissements et une diarrhée.

Le Dipylidium de son côté se nourrit du sang dans l’intestin grêle. Il cause alors une anémie, des spoliations graves, et d’une diarrhée.  

Les vers vésicaux

Il s’agit des vers ronds en cause de la cystite. Un chat infesté aura des difficultés à uriner. Vous remarquerez alors qu’il ne va plus aussi souvent à la litière. Il perd également progressivement l’appétit et peut vomir de temps en temps.

Les vers du cœur

C’est une infestation rare et qui ne se produit qu’une fois sur trente années. Comme leur nom l’indique, les vers du cœur sont situés près du cœur et parfois dans les poumons. Cela entraîne chez le chat des troubles cardiorespiratoires.

La nécessité d’une vermifugation

Certains maîtres sont encore assez sceptiques quant à l’idée de vermifuger leur chat. Le mode de vie casanier de l’animal constitue le prétexte le plus utilisé contre la pratique. Pourtant, même si votre animal de compagnie ne sort jamais, il peut tout de même attraper des vers. Parmi les parasites intestinaux que l’animal peut abriter dans le confort de votre maison, on distingue le ténia. La transmission de ce dernier se fait le plus souvent en ingérant une puce. Il faut donc évidemment traiter votre compagnon contre cet insecte.

Un vétérinaire avec une blouse bordeaux qui tient dans ses bras un chat rayé et elle tient une pillule de vermifuge dans les mains
Pour le bien de votre animal et pour éviter les parasites, le vermifuge est essentiel

En plus d’engendrer différents troubles sanitaires chez le félin, le ténia contamine facilement les humains d’où l’urgence d’un traitement vermifuge surtout si vous avez des enfants en bas âge.

Les vers digestifs tels que les ascaris peuvent également entrer dans votre habitation. Leurs œufs sont généralement transportés par les chaussures et les vêtements. Les souris et les rats peuvent également véhiculer ces parasites. Après les avoir chassés et ingérés, les chats avalent aussi les vers indésirables.  

Pour toutes ces causes, la vermifugation concerne tant les chats d’intérieurs que ceux qui ont l’occasion de sortir. Par ailleurs, une grave infestation de vers peut entraîner plusieurs complications sanitaires comme des lésions d’organes internes ou même la mort.

Vermifuger son chat: à partir de quel âge ? 

Les chats sont sensibles aux vers dès leur plus jeune âge. L’ascaris par exemple se transmet facilement d’une mère à son enfant par l’intermédiaire de la tétée. Il arrive même que la contamination soit post natal. Pour éviter une infestation dangereuse, il faut donc vermifuger la chatte durant la gestion.

Pour les chatons, le traitement se réalise dès les trois premières semaines de vie de l’animal. Cela afin d’empêcher toute complication pouvant entraîner un état de santé irréversible.

Si vous venez d’accueillir un chaton, mais que vous ne connaissez pas son âge exact, le plus sûr est de le vermifuger immédiatement sans vous poser de questions. Bien entendu, une consultation chez le vétérinaire vous permettra de dissiper tous les doutes afin de prendre les meilleures décisions pour votre nouveau compagnon.

Vermifuge pour chat: à quelle fréquence ? 

L’administration d’un vermifuge pour chat ne se réalise pas au hasard. Il faut suivre un rythme précis et une fréquence constante en fonction du mode de vie de l’animal.

La fréquence chez un chaton

Un petit chaton blanc sur fond blanc qui est posé sur un coussin blanc devant un vétérinaire en blouse blanche avec des gants bleus
Le chaton est plus vite contaminé par les vers d’où l’importance du vermifuge

À cause de leur fragilité, les chatons sont vite contaminés par les vers. Chez eux, une infestation peut intenter rapidement à leur vie. Voilà pourquoi, la vermifugation est essentielle trois semaines après leur naissance. De là, vous devez renouveler l’opération toutes les deux semaines, pour la cinquième et la septième semaine.

Une fois ces trois premières doses administrées, vermifugez votre chaton une fois par mois pendant 4 mois. Après l’âge de 6 mois, la fréquence du traitement dépendra de ses habitudes de vie. Au minimum, un chat doit être vermifugé 2 fois par an.

La fréquence chez un chat d’appartement adulte

Vermifuger un chat d’intérieur fréquemment dans l’année ne constitue pas une obligation. En effet, ce mode de vie leur évite d’être contaminés à répétition au cours de 12 mois. Cependant, à titre préventif, un traitement tous les 6 mois reste vivement conseillé. Par ailleurs, les vétérinaires recommandent un nombre idéal de quatre vermifugations par an.  

Néanmoins, si vous avez des jeunes enfants chez vous et que vous craignez pour leur santé, vous pouvez très bien dépasser cette fréquence. Par contre, veillez à demander l’avis de votre spécialiste pour chaque intervention.

La fréquence chez un chat adulte nomade

Si votre chat a un accès au monde extérieur et qu’il ne s’en prive pas, les risques de contamination par des vers sont plus importants. Il convient donc de procéder à une vermifugation fréquente de l’animal. Une administration tous les mois peut être recommandée dans ce cas. Si pour une raison quelconque votre compagnon s’absente pendant plusieurs jours, vermifugez-le à son retour.

Quel type de vermifuge pour chat et comment les administrer ?   

Le mode d’administration d’un vermifuge pour chat dépend de la forme du médicament. Si votre animal de compagnie a un comportement bien trempé, il vaut mieux éviter les comprimés difficiles à avaler.

Une main blanche qui tient 2 cachets de vermifuge devant un gros chat gris.
Le vermifuge en comprimé est parfois plus facile à administrer au chat

Administrer un vermifuge en sirop

Si votre félin a un comportement difficile, le vermifuge en sirop vous permettra de lui administrer plus facilement le médicament. Pour réaliser cette tâche, posez votre chat sur une table ou sur vos genoux. Placez-vous toujours derrière lui. D’une main, tenez sa tête et exercez une légère pression des deux côtés de sa mâchoire. Positionnez ensuite la pipette ou la seringue sur un côté de sa bouche et injectez-y le liquide petit à petit. Faites des pauses de quelques secondes si cela est nécessaire.

Administrer un vermifuge en comprimé

Avec un vermifuge en comprimé, vous évitez les erreurs de dosage et vous vous assurez que votre chat a ingéré l’ensemble du traitement. Toutefois, tous les félins ne sont pas réceptifs à ce type de médicaments.

Afin d’éviter les griffures, il est conseillé d’emmailloter l’animal dans un chiffon doux ou une serviette pour limiter ses mouvements. Tenez ensuite sa tête en l’inclinant légèrement vers l’arrière et ouvrez sa mâchoire en y exerçant une pression de chaque côté de celle-ci. Avec votre main libre et dans un geste vif, placez le comprimé au fond de la gorge de votre animal.

Pour les chats plus coopératifs, insérez le comprimé dans une boulette ou une friandise et présentez-lui naturellement la nourriture. Il l’avalera de son plein gré.

Appliquer un vermifuge en pipette

Même si votre chat a un mauvais tempérament, le vermifuge en pipette est l’un des plus faciles à appliquer. Pour réaliser l’opération, placez votre animal de compagnie sur un support en hauteur (une table, une chaise, ou sur vos genoux). Mettez-vous toujours derrière lui. Ouvrez ensuite la pipette.

Sur le dos de votre félin, à la base de son cou, écartez les poils jusqu’à exposer la peau et déposez-y directement tout le contenu de la pipette. Attention à ne pas frotter ou essuyer le produit durant l’opération.

Un vaccin vermifuge

Si vous ne vous sentez pas capable d’administrer vous-même le vermifuge pour chat, la solution la plus simple est de solliciter l’intervention de votre vétérinaire. Celui-ci est en outre la seule personne apte à réaliser une injection de vermifuge. Rappelez-vous toutefois que ce type de vaccin doit être effectué une fois tous les trimestres.

Vermifuger son chat au naturel

Les vermifuges agissent tous sur le moment. Ils n’ont pas une longue durée de vie dans l’organisme du chat. Le temps d’efficience d’un des produits les plus efficaces s’étend seulement sur 3 semaines. Il est donc nécessaire de renouveler l’opération plusieurs fois pour éviter les infestations. Toutefois, administrer des médicaments à une telle fréquence peut facilement devenir toxique. Surtout si vous vous y prenez mal. Comment vermifuger un chat alors ? La solution se trouve peut-être dans les produits naturels.

Parmi les vermifuges naturels les plus efficaces tant pour les chiens que pour les chats, on distingue l’ail. Pour l’administrer à votre animal, il suffira d’en hacher 4 grammes par jour et de l’incorporer dans sa ration quotidienne.  

Le thym est également un vermifuge naturel recommandé. En plus de protéger nos félins des parasites, cet ingrédient renforce aussi leur système immunitaire. Pour l’utiliser, optez pour une huile essentielle de thym que vous appliquerez sur la peau du matou. Vous pouvez en outre l’administrer par voie orale en choisissant de le servir en tisane à votre chat.

Une troisième possibilité serait d’appliquer de l’huile de poisson sur la peau de votre félin. Cette graisse agit en tant que répulsif contre les parasites. De plus, en vermifuger un chat nourrit le derme et le pelage pour les maintenir en bonne santé.

Vermifuger son chat à bonne dose

Si vous décidez d’administrer vous-même le vermifuge de votre chat, vous devez en premier lieu respecter la dose prescrite par le vétérinaire. Il ne faut pas oublier qu’un tel produit s’il est utilisé en excès peut devenir toxique pour l’animal. On prohibe l’usage de ce type de médicament à raison de deux fois par mois. À l’exception des chatons nouveau-nés qui ont besoin d’une prise toutes les deux semaines pendant 2 mois. Cependant, dans cette situation, un demi-comprimé peut suffire si le félin pèse entre 0.5 et 1 kg.

Par ailleurs, si vous décidez de dissoudre un comprimé de vermifuge, pour faciliter l’administration, veillez à ce que votre animal avale la totalité de la solution. Sans quoi, le traitement risque de ne pas être assez efficace. Pour un vermifuge sous forme de pipette, il est important d’en vider le contenu pour une efficacité optimale.

Comment vermifuger un chat: notre bilan 

La vermifugation est un traitement indispensable pour maintenir le bien-être des chats ainsi que de leurs maîtres. Ce soin vise à prévenir l’infestation par des parasites internes dangereux. Que votre matou vive ou non constamment cloitré chez vous, il n’est pas à l’abri d’une contamination. D’où l’importance de ne pas déroger à la règle.

Selon les prescriptions des vétérinaires, une fréquence à raison d’une fois tous les trimestres suffit à éloigner tous les risques. Si toutefois vous avez des personnes sensibles chez vous (nouveau-né ou enfant), vous pouvez effectuer une vermufigation tous les mois en prenant en compte les conseils d’un spécialiste.

La vermifugation est à réaliser dès l’âge de trois. Pour éviter une infection in utero, nous recommandons également de vermifuger une chatte en pleine gestation. Aussi, afin de minimiser les possibilités de contamination, traitez vos félins contre les puces et les tiques, car celles-ci véhiculent souvent les parasites.

Et vous ? À quelle fréquence vermifugez-vous vos chats ? Quels produits vous ont paru les plus efficaces ? Quels conseils donneriez-vous à notre communauté ? Nous attendons vos retours en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.