Panier

🔥 BLACKFRIDAY : -20% MAINTENANT AVEC LE CODE FRIDAY20

Comment soigner un chat qui vomit ?

Vous avez remarqué une perte d’appétit chez votre chat et celui-ci vomit ? Les régurgitations ont une apparence inquiétante ? Il se peut que votre animal de compagnie soit bel et bien malade.

Les vomissements constituent un des symptômes de plusieurs pathologies chez le félin. La gravité de l’état de ce dernier dépend de l’aspect du dégorgement. En effet, la sécrétion peut s’accompagner de boules de poils pour les causes anodines et de sang pour les cas dangereux.  Que ce soit l’un ou l’autre, une visite chez le vétérinaire s’impose. Vous en aurez ainsi le cœur net. Pour notre part, nous vous aidons à déceler les signaux de détresse de votre chat. Nous vous indiquerons également les gestes à adopter pour que votre compagnon se sente un peu mieux.

Un chat rayé gris sur fond blanc qui vomit ses croquettes.
Un chat qui vomit ne nécessite pas forcément d’une intervention pour le soigner

Comment reconnaître un vomissement ?

Il existe de grandes différences entre vomissement et régurgitation. Pour savoir si le crachat doit être pris au sérieux, vous devez connaître les nuances qui distinguent les deux situations.

  • La régurgitation : Elle se définit comme une expulsion passive sans aucune conséquence grave. Elle survient généralement après les repas, surtout si votre chat a beaucoup trop mangé. Il est donc conseillé de ne pas trop gaver votre animal de compagnie pour ne pas lui causer cette gêne.

Bien sûr, la salive rejetée ici est accompagnée de poils. Une simple régurgitation évacue les restes d’aliments qui se sont coincés dans l’œsophage. Aussi, le félin ne devrait fournir aucun effort durant l’acte.  

  • Le vomissement : Ce cas précis se traduit d’abord par des nausées. Vous pouvez reconnaître le malaise de votre chat grâce à des signes évidents comme la salivation, la prostration, les bâillements et le léchage. Contrairement à une régurgitation, la nourriture expulsée ne provient pas de l’œsophage, mais de l’estomac. De plus, l’évacuation s’accompagne de contractions. 

À l’intérieur du crachat, vous pouvez identifier du suc gastrique. La gravité de la situation s’interprète par la couleur de ce dernier : jaune ou verdâtre. Quel que soit le cas, le plus sage serait de consulter un vétérinaire.

Ceci dit, les vomissements d’un chat sont susceptibles de contenir plusieurs éléments. Parmi eux, on compte :

  • Les boules de poils
  • Des débris de plantes
  • De sang
  • De la nourriture (digérée ou non)
  • De petits objets qu’il a avalés (bout de bois, de plastique, de métal, etc.)
  • Des sucs biliaires

C’est à partir de ces composants que l’on interprète l’urgence de la situation. La fréquence de l’évacuation constitue également un moyen de déterminer si vraiment votre chat vomit. Si l’intervalle des expulsions est court, consultez un spécialiste sans plus attendre.Durant le déplacement, essayez de ne pas trop malmener votre compagnon. Chez nous, vous pouvez faire l’acquisition d’un sac de transport pour chat confortable et qui lui permettra de se sentir à l’aise pendant tout le trajet. Cela vous évitera les désagréments sur le chemin.

Quand est-ce qu’un chat vomit ?

Les chats ne vomissent pas sans raison. Cela peut être le signe d’un problème de santé ou dans certains cas, d’un heureux évènement à venir (une gestation). Pour savoir si vous devez ou non aller chez le vétérinaire, apprenez à détecter les symptômes d’une maladie bénigne et dangereuse.

L’excès de poils dans l’estomac

Comme vous le savez, le chat fait sa toilette lui-même. Pour cela, il se lèche le corps entier. Par cette action, il avale une quantité importante de poils. Ces derniers atterrissent dans l’estomac.

Au fur et à mesure qu’ils s’accumulent, une boule se forme. Plus celle-ci devient grosse, plus le tube digestif se sentira irrité. C’est à ce moment précis que le chat vomit.Dans le cas où l’animal vient de prendre son repas, il est tout à fait normal qu’une petite quantité d’aliments accompagne le crachat. Ceci dit, il n’y a rien à craindre dans cette situation.

Une intoxication alimentaire

Certains produits alimentaires bon marché destinés aux chats peuvent leur être nocifs. Les additifs chimiques contenus dans leur formule entraînent souvent des allergies ou un empoisonnement. Vous devez donc faire attention au choix des croquettes que vous donnez à votre compagnon.Afin d’éviter cette intoxication, optez pour une alimentation naturelle. Vous pouvez facilement trouver sur le marché de la nourriture bio pour chat.

Insuffisance rénale et Diabète

Dans ces cas de figure, le vomissement s’accompagne d’autres symptômes que vous devez détecter.

  • Pour le diabète : votre chat peut être assoiffé. À cause de cela, il aura tendance à uriner plus que d’habitude. Son appétit se montrera également accru sans pourtant s’accompagner de prise de poids. Bien au contraire, vous verrez sa silhouette s’affiner.
  • Pour une insuffisance rénale : en plus des vomissements, cette pathologie se détermine par une diarrhée fréquente. En conséquence, votre chat se videra de son énergie et s’affaiblira.

Si vous identifiez ces états chez votre animal, hâtez-vous chez le vétérinaire.

Une gastrite ou gastro-entérite

Pour savoir si les vomissements de votre chat sont dus à la gastrite, vous devez prendre conscience des autres signes de la maladie :

  • Perte d’appétit
  • Douleurs abdominales
  • Irritabilité en présence de bruit et de l’agitation
  • Vomi accompagné de sang

En cas de gastro-entérite, le vomi provient de causes alimentaires. Prenez bien soin de choisir la nourriture de votre compagnon. Il en va de la santé de votre chat.

Des parasites

Certains parasites comme les vers digestifs sont utiles à l’organisme du chat. Toutefois, en trop grande quantité, ils peuvent dégrader sa santé.

Parmi les symptômes à guetter, on distingue :

  • Les vomissements
  • La diarrhée
  • La constipation
  • L’irritation du tube digestif

Observez la selle et le vomi de votre chat. Ceux-ci peuvent contenir quelques vers.

Occlusion intestinale

Cette cause de vomissement est due à l’ingérence d’un objet non comestible. Naturellement, l’organisme du chat voudra évacuer ce corps étranger d’où les tentatives d’expulsion répétées.

Les autres signes d’une occlusion intestinale sont :

  • L’abattement
  • La constipation
  • La perte d’appétit

La gastro intestinale

La gastro intestinale entraîne également des vomissements. Pour savoir si votre chat en souffre, vous devez observer les symptômes suivants :

  • Manque d’appétit
  • Diarrhée
  • Fatigue accrue
  • Maux de ventre

Les premiers réflexes à avoir en cas de vomissement d’un chat

Votre chat a des vomissements ? Pas de panique ! Restez calme et ne vous précipitez pas immédiatement chez le vétérinaire. Il se peut en effet que la cause de la gêne soit bénigne : poils de chat, corps étranger, nausée due à la grossesse.

Pour en être sûr, laissez à votre chat quelques heures. Vérifiez la consistance du vomi de chat. Si celui-ci ne contient que des boules de poils et un peu de nourriture, il n’y a rien d’alarmant. Aussi, inutile de vous inquiéter si le vomissement ne s’est reproduit que deux ou trois fois.  

Évitez de lui donner à manger pendant le temps imparti. Remplissez plutôt son bol d’eau le plus souvent possible. Boire lui permettra d’atténuer les haut-le-cœur. Par ailleurs, s’il est à la fois assoiffé et affamé, vous pouvez diagnostiquer un possible cas de diabète.  

Si après avoir beaucoup bu, les vomissements ne s’estompent pas, vous pouvez consulter votre vétérinaire. Dans le cas contraire, proposez à votre animal une cuillère à café de nourriture.

Attendez le lendemain avant de reprendre sa ration habituelle. Cela dit, ne la lui donnez pas brusquement. Allez-y doucement en augmentant petit à petit la quantité de croquettes. Continuez à lui donner beaucoup d’eau.

Quand faut-il s’inquiéter des vomissements de son chat ?

Un chat roux malade qui est ausculté par une vétérinaire à la peau blanche avec un stéthoscope gris.
Un chat qui vomit trop souvent nécessite d’être ausculté par un vétérinaire.

La santé des animaux de compagnie est fragile. Il suffit d’un mauvais jugement pour que son état empire. Restez donc à l’affût des signaux que son petit corps envoie.

Prenez soin de séparer le contenu du vomi et d’en identifier les composants. Les états suivants nécessitent une consultation :

  • Votre chat vomit du sang.
  • L’animal vomit de la bile.
  • Il y a une présence de vers dans le crachat

D’autres symptômes graves doivent également vous alerter :

Votre compagnon a mal au ventre

  • Il fait de la diarrhée
  • Il perd son appétit
  • Il est assoiffé
  • Il a tendance à beaucoup manger sans grossir
  • Il est abattu et sa température est élevée
  • Votre animal essaye de vomir en vain
  • Ses gencives prennent une couleur jaunâtre ou pâle
  • Il manifeste des signes de souffrance

Faites attention à chaque comportement inhabituel. Si votre compagnon ne se sent pas très bien, il aura envie de s’isoler dans un endroit calme. Suivez-le discrètement pour observer son état et pour voir s’il continue de vomir ou s’il tente d’expulser quelque chose sans y arriver.

Les différents traitements pour un chat qui vomit

Une bonne alimentation reste la base pour soigner un chat en vomissement. En plus de la prescription offerte par votre vétérinaire, les régimes suivants aideront votre animal à mieux se sentir :

  • Limitez les croquettes hyperprotéinées. En effet, les protéines en trop grande quantité peuvent entraîner des allergies et une irritation gastro-intestinale. Les deux peuvent être à l’origine des vomissements.
  • Optez pour de la nourriture bio pour chat. Ne contenant pas de composants chimiques, ces aliments seront plus faciles à digérer pour votre compagnon. Par ailleurs, ils n’engendrent aucune conséquence néfaste sur la santé de votre félin.
  • Dans le cas où vous n’avez pas les moyens d’acquérir de la nourriture bio, faites seulement attention à la qualité des croquettes que vous donnez à votre chat. Pour son bien-être, favorisez les meilleures marques qui n’utilisent que très peu d’agents chimiques.

Selon chaque cas, les traitements peuvent varier :

  • Pour une allergie : les aliments à base de protéines hydrolysées sont conseillés par les vétérinaires.  
  • Formation de boules de poils : une alimentation riche en fibres et optimisant l’élimination naturelle. On vous suggère également de minimiser la quantité de poils morts ingérés en brossant régulièrement votre chat.
  • Vers digestifs : une seule solution alors : vermifugez votre animal et traitez-le contre les puces.

Intoxication et empoisonnement : dans ce cas, il n’existe qu’une seule alternative : aller voir votre vétérinaire. Par l’intermédiaire de tests et d’analyses, celui-ci saura définir la source des maux de votre chat. Grâce à cela, il pourra vous concocter un antipoison spécifique.

En conclusion: Voici comment éviter les vomissements du chat

Pour avoir un chat en santé, vous devez grandement soigner son alimentation et son hygiène. Ce sont les deux bases pour éviter les vomissements en tout genre. Mais comment s’y prendre alors ?

Premièrement, renseignez-vous sur les différents aliments qui facilitent le transit intestinal, la digestion, et aussi la régurgitation des poils.

Deuxièmement, évitez de gâter votre animal à chaque repas. Des petites doses de croquettes à fréquence régulière sont préférables à trois grosses rations matin, midi et soir. Prenez une gamelle moins volumineuse si nécessaire. N’oubliez pas de donner de l’eau en quantité à votre chat.

Troisièmement, même si le félin fait sa toilette seul, rien ne vous empêche de l’aider un peu. Pour ce faire, vous n’avez pas besoin de le baigner. Equipez-vous d’une brosse pour chat et dégagez les poils morts pour en limiter la quantité avalée.

Les vomissements d’un chat ne sont pas à prendre à la légère. Même si cela peut être naturel et sans risque comme dans le cas d’une simple évacuation de boules de poils, les causes peuvent s’avérer plus complexes.

Si vous voyez votre chat vomir, inspectez régulièrement la consistance du crachat. S’il n’y a rien à signaler, prenez les mesures nécessaires pour soulager votre animal. Offrez-lui moins de nourriture et plus d’eau.

Si les vomissements se font plus fréquents et qu’ils présentent une couleur anormale ou s’accompagnent de sang, de suc gastrique ou biliaire, appelez immédiatement votre vétérinaire.

Nous vous invitons en commentaires pour nous faire part de votre expérience. Comment avez-vous réagi face à la détresse de votre compagnon félin ? Qu’est-ce qui a marché pour votre chat ? Comment a évolué son état après le traitement ?

Ce que vous avez vécu peut en effet guider ceux qui font actuellement face à ce problème de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *