Panier

Service client Français  🇫🇷

-10% MAINTENANT AVEC LE CODE MAI10

4,8/5 Avis clients ★★★★★

Toux du chat: les causes possibles

Membre à part entière de la famille, vos animaux de compagnie, dont votre chat, méritent que vous leur apportiez toute l’attention qui lui est due. De ce fait, l’état de santé de votre félin doit être également pris au sérieux. Certains individus requièrent un traitement spécial, car ils attrapent facilement froid. Une toux sérieuse peut s’ensuivre et s’aggraver faute de vigilance. En effet, cela peut vous sembler minime au début, mais si vous ne faites pas attention, de simples éternuements qui se répètent peuvent entraîner un problème respiratoire. Pour ne pas en arriver là, il faut comprendre pourquoi votre chat tousse, comment empêcher cela et quel traitement correspond le mieux à votre boule de poils.

Un petit chaton Coughs Abyssinian Brun et noir la bouche ouverte sur fond blanc. Le chat tousse
Le chat peut se mettre à tousser pour un tas de raisons différentes

Reconnaître les symptômes fréquents chez les chats qui toussent

On sait tous que les chats ont un comportement asocial lorsqu’ils ne se sentent pas bien. Si le vôtre commence à s’isoler et à éternuer régulièrement, il couve sûrement quelque chose. Mais que ce soit des problèmes respiratoires ou une maladie plus sérieuse, bien connaître les symptômes s’impose. En effet, le vétérinaire ne pourra lui donner les bons traitements que si vous lui apportez un minimum de précision. Voici donc les signes les plus fréquents chez les chats qui toussent:

Les symptômes généraux

Dans la majorité des cas, un chat qui tousse se sent fatigué. C’est l’une des raisons pour lesquelles il s’isole, car il a besoin de repos et veut éviter le stress causé par le contact avec un autre animal domestique.

Il se peut également que votre animal de compagnie mange moins. La perte d’appétit se présente aussi comme un symptôme commun chez les chats qui toussent.

Même si ce n’est pas forcément le cas, ce manque d’appétit entraîne une perte de poids. Il se peut que la cause vient d’un tout autre problème que le manque de nourriture. Mais cela n’en reste pas moins un symptôme.

De manières générales, un chat qui a de la toux a également de la fièvre. Ce cas-ci vient surtout d’une maladie infectieuse.

Les symptômes respiratoires

Ceux-ci font partie des symptômes critiques, mis à part les expectorations. La difficulté à respirer se voit chez certains chats et ne se prend pas à la légère.

Classé également comme un cas d’urgence, l’étouffement peut survenir et nécessite l’intervention rapide du vétérinaire.

Vous devez aussi tenir compte des bruits qu’il fait lorsqu’il respire, tels que des sifflements ou encore des cliquetis.

Il y a en outre l’écoulement nasal, qui au bout d’un certain temps peut devenir critique, car cela risque de l’empêcher de respirer.

Et enfin, votre animal peut présenter quelques difficultés à avaler. Même s’il ne perd pas vraiment son appétit, ce symptôme risque fort de lui faire perdre du poids, car il ne mangera pas beaucoup.

D’autres cas

Il va de soi que la toux en elle-même est un symptôme à ne pas négliger. Cela s’annonce comme un simple éternuement plus ou moins répétitif ou une toux plus grave.

Les ronronnements de douleur qui suivent la toux sont également des signes à prendre au sérieux. Il faut savoir qu’un chat ronronne lorsqu’il est content, quand il veut quelque chose, quand il a besoin de se calmer, mais aussi pour stimuler sa guérison. Ces deux derniers se présentent généralement lorsque l’animal ne se sent pas bien.

Les crachats et les régurgitations peuvent aussi causer la toux. Bien sûr, cela doit vous inquiéter surtout s’il y a du sang, du mucus ou encore du pus qui accompagne la salive. Par ailleurs, il ne faut pas confondre cela avec un effort de vomissement.

Les différents types de toux

L’obstruction et l’irritation au niveau des voies respiratoires obligent l’organisme du chat à agir instinctivement. La toux est donc un simple réflexe qui lui permet d’expulser brusquement de l’air afin de se débarrasser de la gêne. Selon la cause, la toux de votre chat diffère de deux manières.

  • La toux grasse

Afin de permettre à son corps de faire sortir les agents pathogènes qui causent la toux, l’organisme de votre chat va sécréter une grande quantité de mucus. Lorsque cela se produit, il a une toux grasse. En effet, ce phénomène n’est pas uniquement visible chez les humains, mais aussi chez de nombreuses espèces animales, dont le chien et le chat.

  • La toux sèche

Dès lors où le mucus est inexistant ou produit à faible quantité, on peut dire que votre chat a une toux sèche. Celle-ci se voit surtout lorsque l’animal a de l’asthme.

Dans certains cas, la toux peut être assez forte pour causer des vomissements. Il faut donc s’intéresser à la fréquence, mais surtout à la gravité de la toux. Si cela se présente, vérifiez qu’il n’y a pas une boule de poils dans la régurgitation, car cela pourrait causer la toux.

La toux du chat: les causes

De nombreuses causes peuvent entraîner la toux du chat. Mais afin de bien s’y retrouver, on va les classer des plus légers aux plus dangereux. Une fois que vous aurez exactement compris pourquoi votre chat tousse, il vous sera plus aisé de trouver le bon traitement. Alors, quelles sont les causes de la toux ?

Une boule de poils

Appelées également trichobézoards, les boules de poils qui se forment dans l’estomac du chat peuvent engendrer la toux. La boule de poils dans le système digestif vient du fait que l’animal se lèche pour faire sa toilette. Les poils morts s’accumulent alors pour former un amas assez gênant. Le chat tousse ainsi pour stimuler le vomissement et essayer de faire sortir la boule.

Zoom sur un vomis de chat qui avait des boules de poils.
Il est courant que le chat vomisse à force de tousser s’il est la proie de ses boules de poils

La présence d’un corps étranger

Tout comme le chien, un chat mange parfois n’importe quoi. Un petit objet qui sent bon ou encore de l’herbe peuvent être à l’origine des toux du chat. Il arrive même que sa propre nourriture engendre ce problème, s’il n’a pas bien mâché ou bien avalé. La nourriture va alors se coincer dans l’appareil respiratoire du chat. Son organisme voudra ensuite expulser ce corps étranger en le faisant tousser.

Une infection

Les chats contractent souvent une maladie que l’on appelle Coryza, une infection causée par divers agents pathogènes associés. Le plus souvent, cela provient du HVF-1 ou Herpès virus félin de type 1 et du calicivirus félin. La présence de ces virus entraîne alors la toux.

Il y a également l’infection des voies respiratoires qui fait tousser votre boule de poils. Des virus ou des bactéries s’immiscent dans son organisme. Évidemment, on peut aussi compter les parasites et les champignons comme sources du problème. Dans certains cas, le chat ne fait qu’éternuer.

L’asthme félin

Il n’y a pas que chez l’homme qui connaît cette maladie. En effet, l’asthme félin existe également, ce qui fait d’ailleurs tousser les chats. La bronchoconstriction empêche l’animal de respirer correctement. Le sifflement est aussi un symptôme de ce dysfonctionnement au niveau de l’appareil respiratoire. Cela est généralement causé par différents allergènes qui se trouvent dans votre maison ou dans le jardin et entraîne une allergie.

L’épanchement pleural

La mauvaise santé du chat et les toux engendrées peuvent en outre provenir de l’épanchement pleural. Il arrive que du liquide s’agglomère dans la structure qui entoure les poumons que l’on appelle cavité pleurale. Évidemment, il n’y aura pas que les toux, car l’un des symptômes visibles de ce problème est la respiration difficile.

Une tumeur

Cas très peu fréquent, mais il reste toujours une possibilité, les toux du chat peuvent provenir d’une tumeur pulmonaire. Une masse grossit petit à petit, mais continuellement dans les poumons, ce qui engendre une gêne dans l’appareil respiratoire. Le chat présente alors des toux continuelles et risque d’avoir des difficultés à respirer au bout d’un certain temps.

Causes peu fréquentes

Il est rare qu’un chat présente des problèmes cardiaques, mais cela engendre également la toux chez le félin. Divers agents toxiques et irritants entrent aussi en compte, comme la fumée. Bien sûr, il reste l’un des plus prudents dans la catégorie des animaux de compagnies, d’où la rareté de ces causes.

Précautions et traitements contre la toux du chat

Il est possible de prévenir la toux du chat par des gestes simples à faire au quotidien. Bien sûr, s’il tousse déjà, le traitement de la toux du chat reste généralement simple.

Préventions à la toux du chat

Des procédés simples et rapides peuvent aider votre chat à éviter la toux.

Brosser les poils de votre chat

Brosser régulièrement le pelage de votre animal de compagnie est une habitude qu’il faut avoir. En effet, un chat perd beaucoup de poils, dont une grande partie reste collée à sa fourrure. Lorsqu’il fait sa toilette, il se lèche et avale les poils morts. L’utilisation d’une brosse pour chat vous permettra donc de vous en débarrasser et d’éviter l’encombrement dans les voies respiratoires de votre animal de compagnie.

Eloigner toute source d’allergie

Si votre chat présente des allergies, il est également possible de prévenir la toux en vous débarrassant de tous les agents allergènes. Vous pouvez par exemple bien épousseter la maison, ou encore éviter de créer de la fumée (cigarette, barbecue, etc.) à proximité du chat.

Un chat adulte gris et blanc qui renifle une grande fleur jaune.
Les allergies peuvent entraîner éternuement et toux du chat.

Des visites médicales régulières

L’une des précautions les plus efficaces que vous pouvez prendre, c’est d’aller voir le vétérinaire régulièrement. Que votre chat ait des toux ou non, consultez systématiquement le médecin animalier dès que vous remarquez un comportement étrange.

Une alimentation saine

Pensez à bien alimenter votre chat. Pour éviter les problèmes de santé, surtout l’ingurgitation de corps étranger, donnez à votre chat des aliments adaptés à sa condition. Incluez des vitamines dans son régime pour renforcer son système immunitaire et empêcher les virus d’affecter ses voies respiratoires.

Un environnement chaud

Tout comme l’homme, le chat peut attraper froid et avoir un rhume. Assurez-vous alors de lui trouver un coin au chaud dans la maison pour dormir, surtout durant l’hiver. Cela lui évitera les écoulements nasaux qui entraînent la toux.

Les vaccins

Vous pouvez en outre faire vacciner votre compagnon contre l’Herpès virus félin de type 1 et le calicivirus félin. Cela lui apportera une protection supplémentaire pour fortifier son système immunitaire.

Un gros chat noir qui a des allergies en face d'une vétérinaire avec un masque blanc. Le vétérinaire veut lui donner un vaccin pour que le chat arrête de tousser
Parfois, le vétérinaire est la seule solution viable pour soigner une toux du chat

Comment soigner la toux de votre chat ?

Des contrôles sont généralement recommandés dans la plupart des cas afin de s’assurer de la cause des toux. Cela peut aller d’une simple radiographie à des examens cardiaques, en passant par les analyses biologiques. Certains soins sont assez coûteux, mais cela peut sauver la vie de votre animal de compagnie ou seulement le soulager dans les délais les plus brefs.

En outre, l’automédication reste à proscrire. Même si vous avez une petite idée de l’origine des toux, il ne faut pas essayer de traiter votre compagnon par vos propres moyens, au risque de le rendre encore plus malade. À moins de déceler une maladie récidiviste chez le chat, vous devez éviter de lui donner des médicaments sans prescription médicale.

Les causes possibles de la toux du chat: notre conclusion

Il n’est pas toujours aisé de déterminer la cause réelle de la toux de votre chat. Pourtant, il faut en savoir un minimum afin de lui prodiguer le traitement adéquat. Pour ce faire, pensez à surveiller les symptômes. Mais avant tout, soyez attentif à son état en regardant s’il tousse quelques minutes et vomit une boule de poils, ou s’il continue de tousser pendant une ou deux journées entières. Si vous avez un chat qui tousse, quelles sont les solutions ?

Dans le cas où vous avez beaucoup de mal à déterminer la source du problème et les signes cliniques, il est recommandé d’aller le plus tôt possible chez le vétérinaire. Le médecin fera un diagnostic complet qui l’aidera à savoir ce que votre boule de poils a afin d’y remédier. Il peut choisir un traitement non invasif dans la mesure où vous n’avez pas le temps de lui rendre visite en personne avec l’animal, mais que vous le contactez par téléphone uniquement.

Certains propriétaires se risquent à l’automédication dans certains cas, à force de répétition, car ils savent déjà quels sont les problèmes et quels produits pharmaceutiques utilisés. Êtes-vous de cet avis qu’eux ou pensez-vous qu’il reste toujours nécessaire de demander les conseils d’un professionnel ? Nous vous  invitons en commentaires pour soutenir votre point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.