Panier

🔥 BLACKFRIDAY : -20% MAINTENANT AVEC LE CODE FRIDAY20

Mon chat à la diarrhée, que faire ?

Le chat et le chien sont des animaux souvent sujets à la diarrhée. Chez les chats domestiques, cette maladie indique un dérèglement du tube digestif. On peut établir un diagnostic sérieux de diarrhée, lorsque votre animal défèque plus de 3 fois par jour : les selles sont molles, parfois liquides et très odorantes.

Les vétérinaires sont formels : il ne faut jamais prendre ces symptômes de mauvaise santé à la légère. En plus, la plupart des traitements pour régler ce problème sont souvent simples et peuvent prévenir des infections plus graves.

Pour aider votre animal à expulser des selles saines, il faudra surveiller son alimentation et lui fournir une nourriture exemplaire. En effet, la plupart des causes qui expliquent la colique viennent des aliments ingérés par votre compagnon.

Un petit chat gris et blanc qui joue avec un rouleau de papier toilette déroulé sur un fond blanc
Vous avez besoin de plus que du papier toilette pour traiter un chat qui a la diarrhée

Attention ! Comme chez l’homme, une inflammation de ce type peut conduire à une déshydratation qui pourrait être fatale… L’eau sera donc essentielle à son rétablissement. Alors on surveille l’état de son chat au jour le jour, jusque dans sa litière, malgré l’odeur qui s’en échappe ! Certains chats souffrent de diarrhée chronique : un expert du bien-être animal doit suivre consciencieusement leur cas.

Qu’est-ce que la diarrhée ?

La diarrhée est un trouble intestinal d’une intensité plus ou moins élevée qui touche les animaux et les humains. Chez le chat, ce trouble est très répandu, mais ne doit pas être pris à la légère. La diarrhée se remarque grâce à plusieurs facteurs. Veuillez noter qu’il est difficile de la remarquer si votre chat fait ses besoins à l’extérieur de la maison, c’est-à-dire dans la nature.

  • Pendant l’examen de la litière, vous remarquez l’abondance des selles et surtout leur texture et apparence. Une selle saine est compacte et uniforme. Vous observez que la couleur diffère et que leur apparence est plus liquide qu’à l’ordinaire.
  • L’attitude du chat change : on remarque parfois des vomissements qui accompagnent ces troubles digestifs.
  • Des accidents peuvent survenir : votre chat défèque à l’extérieur de la litière, à côté ou dans des endroits inappropriés.

Votre chat est atteint de diarrhée : le constat n’est pas toujours grave, dans la plupart des cas, c’est même un problème bénin qui peut être rapidement réglé, surtout si le comportement de votre chat est toujours positif et qu’il vous semble normal : votre animal continue de jouer, de se nourrir normalement, il communique avec vous et semble peu perturbé ? C’est encourageant. L’un des premiers réflexes à adopter est de contacter votre vétérinaire pour qu’il puisse établir un check-up santé et de diminuer les portions de nourriture dans la gamelle.

Afin de l’aider à retrouver un transit sain, on identifie les causes afin de mieux les combattre. Un évènement a troublé votre routine quotidienne récemment ? Votre petit félin est sensible au moindre changement. Le stress peut malmener la digestion. : les aliments que vous lui donnez sont-ils de qualité ? Le chat est fin gourmet et carnivore : il lui faut absolument des protéines nourrissantes…

La nourriture au centre des préoccupations…

On balaie la plupart des doutes liés à des maladies comme la gastro-entérite ou un empoisonnement. Le chat atteint de diarrhée aigüe (c’est-à-dire occasionnelle) suit une diète. Petit à petit, au fil des jours, vous pourrez le nourrir normalement. Un bol d’eau fraîche, fréquemment renouvelé est à disposition en continu. On favorise une alimentation facilement digestible et surtout, on surveille son rapport à la nourriture.

Que votre chat souffre de diarrhée ou non, il est primordial de surveiller le comportement de votre félin face aux aliments que vous lui donnez, qu’il s’agisse de croquettes ou de pâtée. Un chat qui mange trop risque l’obésité. Il ne se contrôle pas et peut même développer des troubles du comportement. En cas de modification trop brusque de son mode de vie habituel, le chat qui tient à sa routine et à sa tranquillité peut mal réagir à l’introduction, sans transition d’une nouvelle marque de croquette ou de pâtée.

Il existe des aliments spécifiquement conçus pour les chats qui favorisent la digestion et l’aident à retrouver un transit au top. Un estomac fragile nécessite des aliments équilibrés qui respectent la flore intestinale de votre compagnon. Parmi les éléments essentiels, on note des produits riches en acides gras Oméga. Une diététique irréprochable prévient les troubles comme la diarrhée. Malheureusement, beaucoup de familles font le choix d’acheter des articles économiques, au détriment du bien-être de l’animal…

Certaines habitudes qui nous semblent inoffensives sont en réalité très toxiques pour votre chat : par exemple, vous ne devriez jamais lui donner des aliments que vous consommez, spécifiquement cuisinés pour les humains. Des restes de repas qu’on associe à des récompenses ou à un moment de complicité peuvent facilement le perturber. En plus de l’encourager à devenir demandeur, ce geste est à proscrire de votre quotidien, pour son bien.

Des symptômes inquiétants

La plupart des cas de diarrhée chez le chat peuvent être maîtrisés. Cependant, certaines formes peuvent nous inquiéter et nous pousser à consulter un vétérinaire en urgence. Si après la période de jeûne, votre chat est toujours malade, cela signifie qu’il cache peut-être une infection parasitaire. En effet, les chats sont sujets aux parasites digestifs. Les vers seront examinés, grâce aux soins de votre vétérinaire, par un examen des selles au moment de la visite. On administre des vermifuges afin de combattre ce problème.

De plus, certaines maladies chroniques demandent un diagnostic sérieux, avant d’envisager un traitement. Les chats sont également sujets aux allergiques : identifiez l’élément allergène qui trouble votre chat et faites-lui la guerre. Il faudra supprimer le coupable de son régime et vous montrer particulièrement attentif aux croquettes et pâtées que vous lui achèterez.

Au-delà de la diarrhée, d’autres pathologies peuvent entraîner des conséquences directes sur le trouble digestif. C’est le cas de l’insuffisance rénale, d’une péritonite infectieuse ou d’un trouble hépatique… Ces problèmes surviennent généralement chez les chats séniors, âgés. Le félin du chat (FIV) provoque des cas de diarrhée récurrente.

Remarquer la présence de sang dans les selles est souvent synonyme d’entérite hémorragique. Les causes les plus courantes sont les ulcères, des tumeurs, les maladies telles que le typhus et même un état de constipation, qui précède l’épisode des émissions d’excréments liquides. Il est important de toujours réagir en fonction de l’âge de votre chat : chaton, adulte ou âgé.

Comme la litière est un lieu important pour votre chat, vous devrez veiller à ce que cet endroit lui inspire la sécurité. On l’entretient fréquemment, car le chat a horreur de la saleté. La diarrhée peut être liée à un état de stress au moment de déféquer : le félin craint peut-être la trappe…

Passage chez le vétérinaire et traitements appropriés

Pour une guérison parfaite, votre chat bénéficiera d’une prise en charge par le vétérinaire qui lui prodigue des soins adaptés à sa situation. Au bout de 48 heures, si vous voyez que la situation stagne ou empire, il faut absolument appeler votre vétérinaire pour planifier un passage en urgence.

Le spécialiste examine les selles grâce à un échantillon. Des tests sont alors réalisés, afin de s’assurer que l’agent infectieux, responsable de cet état n’est pas lié à un parasite spécifique, comme le FPV (typhus félin), le FCoV (coronavirus félin) et le Giardia, la giardiose féline. La présence de ce parasite infecte l’intestin et touche surtout les jeunes chats.

Les cas les plus graves nécessitent une hospitalisation, car votre chat risque la déshydratation, dans les formes les plus graves de la maladie.

Parmi les traitements que l’on peut administrer à votre chat, et selon l’origine du mal, le vétérinaire peut le vermifuger. C’est un acte que vous devez pratiquer régulièrement, de 2 à 4 fois dans l’année idéalement, pour un transit impeccable et libéré de parasites nocifs.

Dans tous les cas, ne donnez pas de médicament destiné aux humains à votre chat. Les antidiarrhéiques pour chat stoppent rapidement la diarrhée. On peut également lui prescrire des antibiotiques, sous la surveillance attentive de votre vétérinaire.

Alors pour repartir sur des bases saines, on bannit l’alimentation inadaptée aux félins : les légumes, les fruits, les céréales (tubercules) ne sont pas les aliments de prédilection du chat. Dans la nature, votre compagnon est un prédateur, un carnivore strict qui chasse. Malheureusement, une vie sédentaire et une nourriture grasse, forte en sucre peuvent entraîner des cas de diarrhée particulièrement gênants. Suivez les conseils de votre vétérinaire, et la situation s’améliorera fortement et durablement.

Un chat gris qui est assis sur des toilettes blanche et qui lit un journal. Il y a un mur bleu dans le fond
Un chat qui a la diarrhée est souvent de mauvaise humeur lorsqu’il faut aller à la litière

Les points importants pour un transit exemplaire

Les chiens et les chats sont des animaux domestiques sensibles. Chacun a ses propres caractéristiques. Le premier réflexe à prendre est de mettre votre chat à la diète, pendant une période de 24 heures. Afin de combattre efficacement la présence de parasites et de toxines dans les intestins, l’apport en eau va aider l’organisme de votre chat à se défendre contre ces intrus. Même si on a l’habitude de régler nos soucis du quotidien avec des remèdes de grand-mère, il n’est pas recommandé de donner de l’eau de riz à votre chat.

La mode est à la nourriture ménagère et au régime BARF c’est-à-dire exclusivement composée de viande crue, afin d’imiter au mieux le régime alimentaire de votre chat dans la nature sauvage. Si les intentions sont louables, elles méritent d’être très strictes et surveillées de près. En effet, une transition qui passe mal et c’est la catastrophe ! Votre chat risque la diarrhée, mais également la constipation, l’anorexie voire l’obésité…

Un chat qui sort dehors est un explorateur et un chasseur. De nature curieuse, votre chat s’est peut-être empoisonné avec une plante qui est toxique pour lui. Au-delà des aliments réservés aux humains que vous garderez pour vous, certains arbres, arbustes et végétaux ingérés peuvent déclencher une diarrhée aigüe.

Vous devrez suivre le carnet de santé de votre chat : les vaccins doivent être à jour, si vous souhaitez lui éviter de contracter des maladies. Généralement, on conseille aux personnes d’aller consulter un vétérinaire plus fréquemment lorsque le chat est jeune…

Les transitions alimentaires se font à un rythme régulier, étape par étape. Vous pouvez ainsi diminuer les rations, tous les 4 jours sur une durée de 15 jours. La clé pour un transit parfait réside dans la douceur et la régularité.

En conclusion: Je fais quoi si mon chat a la diarrhée ?

Que votre chat ait l’estomac fragile ou non, les troubles digestifs arrivent fréquemment chez nos amis les félins. Généralement, on retient qu’une alimentation peu digeste est la cause numéro une des périodes de diarrhée aigüe.

Afin de favoriser la digestion, on prévoit un régime alimentaire adapté et équilibré, tout au long de sa vie, et ce, dès son jeune âge. Il existe des aliments pour animaux adaptés selon les besoins nutritionnels de chaque chat, selon son âge : chat diabétique, stérilisé, etc. …

Certains propriétaires de chats l’ignorent, mais il s’agit d’un animal qui grignote plutôt que de restaurer en une fois. Aussi bien, on conseille plutôt aux familles de lui donner des petites portions de nourriture, en quantités bien dosées tout au long de la journée. De plus, il est recommandé de leur donner de la nourriture sèche et humide. Par exemple, vous pouvez mélanger de la pâtée ainsi que des croquettes. Attention, le chat est fin gourmet et n’aimera pas consommer des produits qui ne sont pas frais. Des croquettes qui s’assèchent ne lui plairont pas et pourront éventuellement déclencher des états de diarrhée. Attention : le chat est un carnivore strict, inutile de chercher à changer son type de régime, sous peine de favoriser l’apparence de carence et de maladies graves.

Assurez-vous que votre compagnon soit correctement nourri : ses besoins en protéines, acides aminés, glucides, lipides, sels minéraux, fibres et vitamines doivent être satisfaits.

Afin de lui fournir une alimentation au top, on apprend à lire consciencieusement les éléments affichés sur les étiquettes des produits comme les croquettes, les pâtées ainsi que les friandises.

Avez-vous déjà essayé des croquettes adaptées aux digestions difficiles de vos compagnons ? Quels ont été les effets sur le long terme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *